Le chasseur de la Securitate

Marius Oprea est surnommé le « chasseur de la Securitate » en raison de son acharnement pour régler les comptes avec l’ancienne police politique en Roumanie. A la tête d’une équipe de jeunes archéologues il sillonne la Roumanie pour exhumer les dépouilles des 10 000 Roumains exécutés sans procès par la Securitate. Marius puise dans les archives de la Securitate, fait son enquête sur le terrain et localise les endroits où les partisans ont été jetés dans la terre. Pour la première fois depuis la chute de la dictature il y a vingt ans les Roumains commencent à tourner la page de leur passé douloureux. Plus que l’histoire d’une tragédie ce film est l’histoire de l’espoir que la jeune génération a su donner à la Roumanie.


Sélections festivals

Prix

  • Best world feature – DIY Film Festival, Hollywood, USA, 2011
  • Award of excellence, The Indie Fest, La Jolla, California, USA, 2010
  • 2011 – Best documentary feature – American International Film Festival (Michigan, USA)
  • 2011 – Best overall – Sky Fest Film Festival (Asheville, North Carolina, USA)

Sélections

  • Official selection – ECU – The European Independent Film Festival, Paris, 2010

Court métrages
Photo 1 Hitchcock reloadedHitchcock reloaded
Canicule
PageLines-Photo-3---Le-cri---Mirel-Bran---Roumanie.jpgLe Cri

Films documentaires
The Securitate Hunter - Mirel Bran - Picture 1Le chasseur de la Securitate
Photo-2-Retour-aller-simple---Mirel-Bran---RoumanieRetour aller simple
Photo 1 - The confession of Andrei SerbanLa confession d’Andrei Serban